Estime-toi, tu as de la valeur ! Clés de coaching sur l'estime de soi

"Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens qui ne savent pas ce qu’ils valent", a écrit Daniel Pennac.


C'est juste. Ta valeur ne dépend que d'une chose : l'évaluation de toi-même que tu fais.

En tant qu'être humain, par nature, tu es précieux. Mais dans la vie, ce qui t'empêche d'avancer, d'oser, d'essayer, de réussir, de te lancer dans les projets qui t'animent, de demander une augmentation, de dire je t'aime à la personne qui fait battre ton cœur, de postuler à ce job de rêve, de monter ta boite, de te mettre au sport, ce n'est pas ta valeur. C'est l'estime que tu as de toi-même.


En tant que Coach et Thérapeute, je vois à quel point certains se limitent, se brident, s'empêchent de se réaliser simplement parce qu'ils ne croient pas en eux. C'est une des raisons pour lesquelles j'adore travailler en estime sur la confiance en soi et l'estime de soi, car cela permet des transformations sublimes.

Alors dans cet article, j'avais envie de te partager quelques mots sur ce sujet, l'estime de soi.

Déjà, qu'est-ce que l'estime de soi ?

C'est la façon dont on se perçoit, dont on s'évalue, dont on se juge. C'est dont la valeur que l'on se donne en fonction de :

Estime de soi et Confiance en soi
  • nos différentes caractéristiques physiques (traits du visage, forme du corps, musculature, corpulence et poids, signes de l'âge)

  • nos traits et caractéristiques psychologiques (traits de personnalité et de caractères, que l'on juge comme des qualités ou des défauts)

  • nos actes et nos réalisations, que l'on considère comme des succès ou des échecs.


Bonne estime, faible estime, haute estime

Lorsque l'on a une "bonne estime de soi", c'est que l'on est capable d'être conscient de nos forces, de nos valeurs, de nos atouts, et de les évaluer de façon juste, pour être ensuite capable de les mobiliser dans les projets importants pour nous.

C'est aussi la capacité à connaître et à accueillir nos parts d'ombre, nos failles, nos moments de doute, sans se les cacher, mais sans non plus les juger ou les critiquer.

On parle de haute estime de soi quand on a tendance à surévaluer ses forces et à sous-évaluer ses faiblesses. A l'inverse, on parle de faible estime de soi lorsque l'on sous-évalue nos forces et que l'on surévalue nos faiblesses.

A quoi voit-on que l'on a une bonne estime de soi ?

Estime de soi Coaching

On peut penser que l'on a une bonne estime de soi lorsque l'on s'encourage face à nos difficultés, plutôt que de se houspiller; lorsqu'on se félicite pour ses réussites sans se dévaloriser de ses erreurs; lorsqu'on est capable de parler de soi positivement dans sa tête mais aussi face aux autres; lorsqu'il est possible pour soi de recevoir des compliments sans se sentir surévalué ou gêné et de faire des compliments, sans se sentir dévalorisé..


A contrario, si l'on se dénigre, qu'on se parle mal dans sa tête (par exemple en se disant des petites phrases comme "je suis nulle, je ne suis pas à la hauteur, je n'y arriverai jamais, les autres sont mieux que moi"), que l'on se compare, se critique en présence des autres, que l'on fait beaucoup d'affaires de nos échecs sans valoriser ce que l'on réussit, alors c'est que l'estime de soi faible.

Estime de soi stable ou estime de soi instable


Par ailleurs, l'estime de soi peut être stable ou instable, indépendamment de son niveau. Une estime de soi stable ne varie pas sur le temps long. On peut avoir une estime de soi faible et stable, haute et stable, faible et instable, haute et instable


Quel est l'avantage d'avoir une bonne estime de soi?

Une estime de soi solide nous offre :

Coaching Confiance en soi
  • D'avoir plus de courage pour traverser nos peurs, et donc oser passer à l'action, oser de nouvelles choses, tenter des projets et avancer dans la vie. La réussite devient alors plus accessible.

  • De ne pas vivre l'échec ou l'erreur comme une fatalité, mais d'en faire une occasion de rebondir et de grandir

  • D'être plus doux, plus bienveillant, plus encourageant avec soi-même, tout en restant exigeant

  • De s'autoriser le plaisir, les instants de détente, mais aussi de s'autoriser à réussir !

  • De s'affirmer auprès des autres, oser leur dire non, oser leur dire que l'on n'est pas d'accord, s'autoriser à être soi-même en groupe ou avec l'autre, sans honte de soi

  • D'avoir moins d'anxiété et de stress face aux aléas de la vie, car on sait que l'on a des ressources en nous pour les traverser

Quels sont les facteurs qui influencent l'estime de soi ?

L'estime de soi trouve sa source dans l'enfance

L'enfance, bien sûr, influence notre capacité à nous valoriser et à nous estimer. Selon si les parents (ou toute autre figure d'autorité, comme un.e professeure, un.e oncle/tante, un grand-parent un.e frère/soeur aîné.e, etc) ont valorisé l'enfant ou l'ont dévalorisé, s'ils l'ont félicité, encouragé, ou bien au contraire, rabaissé et dénigré, l'estime ne sera pas la même à l'âge adulte.

Confiance en soi Enfance

L'attention des parents, leur présence, la tendresse reçue, influencent également. Il est plus difficile pour un adulte de s'estimer s'il ne s'est pas senti aimé dans l'enfance. Mais fort heureusement tout ne repose pas sur les parents et aucun parent n'est parfait, d'ailleurs !

Mais notre comportement d'adulte a aussi un impact sur notre estime de nous

Fort heureusement, c'est aussi ensuite notre capacité en tant qu'adulte à développer un état d'esprit optimiste face à la vie, à valoriser ses réussites, à rebondir après un échec, à oser sortir de sa zone de confort pour apprendre et explorer, qui va aussi moduler la confiance en soi. Le cerveau était un organe "plastique", c'est à dire modulable selon l'expérience et les pratiques, plus l'on travaille à se valoriser, à identifier ses atouts, ses réussites, à se connaître, plus l'estime de soi se renforce.


La façon dont on traverse les obstacles et les situations de la vie à l'âge adulte renforce donc ou amenuise l'estime de soi.

Confiance en Soi Homme

Par ailleurs, ne pas travailler sur soi-même, et donc rester enfermé.e dans le cercle vicieux des pensées négatives et des jugements de soi, est néfaste pour l'estime.



Nos relations à l'âge adulte

L'environnement relationnel (la famille, le ou la partenaire, les collègues ou le manager, le cercle d'ami) va aussi, à l'âge adulte, avoir un important impact. Être dévalorisé par son cercle proche peut entraîner une vraie perte d'estime de soi, alors qu'à l'inverse, un environnement relationnel encourageant et valorisant est un excellent facteur d'amélioration de l'estime de soi.

Aussi, les échecs ou aléas de la vie traversés sans soutien ou encouragement peuvent faire baisser notre estime.

Comment renforcer son estime de soi?


Le travail sur soi même, via le biais d'une thérapie ou d'un coaching


Coaching Estime de soi Confiance en soi

Se faire accompagner d'un psychothérapeute ou d'un coach dans ces transformations, car elles demandent de transformer des automatismes parfois ancrés. Les thérapies comportementales et cognitives sont d'excellents outils de psychologie pour renforcer son estime de soi. Elles permettent de transformer son dialogue intérieur pour mieux se valoriser, mieux se parler, mais aussi de changer ses habitudes, ses actions, et son quotidien, pour mieux oser, traverser les échecs, se faire du bien.

Par ailleurs, les outils comme la PNL, que j'utilise aussi en coaching sont très précieux car ils permettent de déraciner des croyances toxiques pour soi telles que "je ne suis pas assez...", "je ne mérite pas ..."

Et au quotidien, que peux-tu faire pour booster ton estime de toi ?

Les petites astuces à mettre en place au quotidien :

  • Chaque jour, identifier une chose dont on est fier.e dans ta journée, un acte que tu es heureux.se d'avoir accompli.

Estime de soi Amandine Ruas
  • Te féliciter après chaque réussite, chaque petit pas, et ne pas hésiter à les célébrer ! Tu as réussi un entretien d'embauche, ose en être fier et invite tes amis à boire un verre pour l'occasion ; tu as fini un rapport plus tôt que prévu, et si tu t'offrais une bonne ballade pour te récompenser ?

  • Voir l'échec ou l'erreur comme une occasion d'apprendre en se demandant : "que m'as appris cette situation ? En quoi ai-je grandi grâce à elle?"

  • Cesser la comparaison avec les autres. Je te donne des techniques sur le sujet dans cet épisode du podcast.

  • Transformer ton dialogue intérieur, c'est-à-dire la façon dont on se parle, se juge, se critique

  • Tester de nouvelles choses régulièrement, pour élargir sa zone de confort, développer de nouvelles compétences et ressources, et être fier de soi. Pour élargir votre zone de confort, des clés ici.

C'est la pratique qui crée le changement. Les nouvelles habitudes de pensée et de jugement de soi mettent du temps pour s'enraciner. Sois patient.e, et offre toi de la bienveillance tout au long du chemin. C'est une pratique régulière, sur plusieurs semaines, qui te permettra une transformation en profondeur, aussi bien au niveau psychologique qu'émotionnel !

J'ai conçu pour vous un parcours sur 7 semaines, à suivre en toute autonomie, pour déployer tes ailes, mieux t'aimer, mieux t'estimer et gagner en confiance.

Pour un suivi personnalisé, sur-mesure, en ligne ou au cabinet à Paris, tu peux réserver ton RDV ou prendre ton RDV découverte GRATUIT via ce lien.

Je te partage aussi tout plein de conseils sur mes pages LinkedIn ou Instagram

38 vues0 commentaire