Hypersensible, comment mieux vivre mon hypersensibilité au travail ou au quotidien ?

Dernière mise à jour : 19 mai

Qu'est-ce que l'hypersensibilité ?


Définition de l'hypersensibilité


L'hypersensibilité, c'est une sensibilité exacerbée, plus haute que la moyenne aux stimulations à la fois sensorielles (chaleur, bruit, lumière...) et émotionnelles (aussi bien les émotions agréables que désagréables). La sensibilité de l'hypersensible est exacerbée, pour autant, s'il a appris à gérer ses réactions à ses ressentis et à ses émotions, sa réaction peut, elle, être tout à fait maîtrisée (non l'hypersensible n'est donc pas forcément ultra-susceptible ou hystérique!).


Hypersensible, c'est un problème ?

Le terme "hypersensible" est finalement assez peu adapté pour décrire ce qu'est vraiment ce type de sensibilité. En fait, il a été traduit de l'anglais "highly sensitive personn" et en français, il est souvent connoté négativement, alors qu'être hypersensible, c'est avant tout être capable d'une sensibilité exacerbée.


Par ailleurs, il est très important de rappeler qu'il n'y a pas de "diagnostic" de l'hypersensibilité : ce n'est pas un trouble de la personnalité, mais un trait de caractère, que l'on peut apprivoiser, et dont on peut faire une force.


Quel pourcentage d'hypersensibles dans la population ?

Selon les études, environ 20% des individus sont hypersensibles. On parle de plus en plus de l'hypersensibilité.

Serait-ce que les personnes sont de plus en plus sensibles ? Je ne le pense pas forcément, en revanche, je suis convaincue que notre société aujourd'hui est de plus en plus consciente d'elle-même, et donc que les individus sont de plus en plus conscients de leurs mouvements émotionnels, de leur réaction à leurs émotions, et de façon plus générale de leurs ressentis internes.


Parmi mes clients, je dirais qu'environ la moitié sont hypersensibles. Pour beaucoup, l'hypersensibilité n'est pas facile au quotidien, dans une société qui place encore trop souvent les émotions au second rang, et dans un monde du travail où émotions ne rime pas toujours avec professionnalisme aux yeux des managers.


Pourtant, l'hypersensibilité peut devenir un très bel atout, et un outil de connaissance de soi, des autres et du monde.



Mieux vivre son hypersensibilité


S'autoriser des temps de repli, pour recharger ses batteries


L'hypersensible est fatigué plus rapidement, par saturation de ses sens ou de ses émotions. Il a donc besoin, très souvent, de davantage de sommeil, de repos, ou en tout cas de temps pour lui.

D'ailleurs l'hypersensible est très souvent (mais pas toujours) un introverti.


Par ailleurs, en cas de vague émotionnelle forte, ne pas hésiter à se retirer quelques instants, pour reprendre ses esprits, ou par exemple pour pratiquer quelques exercices de respiration comme la cohérence cardiaque.


Quitter très vite les environnements toxiques lorsque c'est possible


Les environnements qui épuisent notre sensibilité sur le long terme et de façon répétée sont à éviter. Changer de poste quand on a un manager harceleur, prendre ses distances quand les relations familiales ne sont pas saines, etc, est essentiel pour se préserver lorsqu'on est hypersensible. Si cela n'est pas possible pour une raison ou pour une autre, se faire accompagner d'un coach ou d'un thérapeute pour traverser la situation est un véritable support.


Se protéger des images ou discours d'anxiété


Les médias qui partagent des images choc (comme c'est le cas en ce moment avec la guerre en Ukraine) ou des discours d'anxiété (comme cela a été le cas pendant les pics de Covid 19), peuvent particulièrement affecter l'hypersensible, et générer chez lui une profonde anxiété.

Sans se couper pour autant bien sûr des sources d'informations, éviter la radio en boucle, la presse à scandale, ou les personnes qui répètent sans cesse tout ce qui se passe mal dans le monde. Petit bonus, il existe même des médias positifs, pour aller plutôt booster nos émotions agréables, comme lemediapositif.com .


Aussi, éviter les personnes qui passent leur temps à se plaindre, à dire ce qui ne va pas. Bien sûr, s'il s'agit de quelqu'un de proche que vous aimez, ne coupez pas les ponts, mais essayez de les voir à petites doses, et dans des contextes propices à des moments conviviaux (aller voir une comédie au cinéma, retrouvez-vous dans un restaurant cosy...)


L'idée n'est bien sûr pas d'être dans l'évitement, car comme tout, nos réactions émotionnelles se modulent avec l'entraînement : alors de temps en temps, doucement, osez sortir de votre zone de confort pour vous habituer aux stimuli de certaines situations, notamment les situations que vous aimeriez ne pas avoir à éviter.



La méditation, un outil précieux pour l'hypersensible


Méditer ou pratiquer des exercices de respiration peut aider les hypersensibles à mieux comprendre les flows émotionnels qui les traversent, et à mieux les accueillir. Ce sera également un outil précieux pour moduler plus facilement ses réactions émotionnels. Je vous ai préparé ici un article complet sur les techniques de méditation.



Faire de son hypersensibilité une force


Réaliser à quel point la sensibilité est précieuse


C'est avant tout un cadeau, si elle est acceptée !

Elle rend plus empathique, plus à l'écoute des autres et de soi-même, plus connecté à la nature et plus créatif également

Elle permet aussi très souvent d'être connecté à une très forte intuition, les hypersensibles percevant souvent les variations d'atmosphères, les émotions des autres, ou encore les changements, avant les autres.


Développer ses compétences émotionnelles pour tirer le meilleur de cette belle sensibilité


  • Commencez par apprendre à mettre un mot sur les émotions qui vous traversent.

Est-ce de l'enthousiasme, de l'euphorie, du contentement, de la joie, de l'amusement, ou de la liesse? Est-ce de la peur, de l'anxiété, de la terreur, de l'angoisse, de l'appréhension ou encore du doute ?

  • Ensuite, apprenez à les repérer dans votre corps, pour devenir capable de plus en plus rapidement de les identifier quand elles vous traversent, et de comprendre leur message.

  • Peu à peu, apprenez comment réguler vos réactions émotionnelles (on peut faire cela très bien avec la psychologie cognitive et comportementale ou la PNL). Pour cela, observez vos réactions les plus fréquentes lors des émotions intenses, puis demandez-vous : Est-ce que cette réaction m'est utile ? Si non, comment puis-je la moduler la prochaine fois ? Ou quelle autre réaction pourrais-je proposer ?


Réaliser que les émotions sont nos alliées

Elles sont précieuses pour nous, car elles nous indiquent très précisément nos besoins (pour comprendre les messages de nos émotions, je vous invite à découvrir cet article). Donc les ressentir fortement est comme un super-pouvoir : vous êtes doté.e d'un meilleur message d'alerte que la plus grande partie des gens ! En écoutant vos émotions, vous pourrez alors mieux répondre à vos besoins.



Assumez votre hypersensibilité en environnement bienveillant

Quand vous êtes avez vos proches ou dans un environnement à l'écoute et compréhensif, faites savoir votre sensibilité.


Par exemple :"J'espère que vous comprendrez, je prends une heure ou deux pour moi, ma sensibilité me fait ressentir le besoin de m'isoler quelques instants pour me ressourcer".


Ou encore "j'ai conscience de ma réaction un peu intense, je suis très sensible". Les gens finiront par s'habituer, voire même à s'y intéresser ! ;)


N'oubliez pas, la sensibilité, c'est ce qui fait qu'on est vivant. Alors, et si vous étiez joyeux de ressentir le vivant si fortement ?


Je vous propose des accompagnements personnalisés et sur-mesure pour vous aider à mieux comprendre, accepter et vivre vos émotions. Contactez-moi pour en discuter ! Vous pouvez réserver un RDV découverte gratuit.

J'ai aussi créé pour vous le pack vidéo-coaching pour travailler sur vos émotions et votre confiance en vous.

Et pour bénéficier de mes coups de pouce réguliers, suivez les pages: Instagram

LinkedIn



109 vues0 commentaire