Définissez vos limites ... apprenez à dire non !

Dernière mise à jour : 20 mai


Il vous arrive trop souvent de ne pas oser dire "non" par peur de blesser l'autre, de déplaire ou de paraître ingrat ? 🤷‍♂️ Du coup, vous vous retrouvez parfois engagé(e) contre votre gré, épuisé(e) à force de satisfaire les demandes des autres quand vous n'en avez pas le temps ou l'énergie, ou encore frustré(e) et en colère qu'on vous en demande tant ?


Si cela peut vous rassurer, c'est humain, et cette situation est très commune. Pour autant, ne laissez pas ce type d'habitude s'enraciner, sans quoi vous deviendrez vite débordé(e) ou perpétuellement contrarié(e) !



Savoir dire non aux autres, c'est se dire oui à soi-même !


En effet, savoir refuser est essentiel pour poser ses limites et se préserver soi-même... ainsi que sa relation avec les autres. Vous voulez quelques bonnes raisons d'apprendre à dire non quand vous ne vous sentez pas prêt(e) à honorer la demande que l'on vous fait ?


▪️Dire non revient à poser des limites et à se préserver

▪️Par accoutumance, on finit par accepter l’inacceptable

▪️Exprimer ses limites de temps à autre ne suffit pas, il faut les faire vivre

▪️Absence de réaction vaut cautionnement

▪️Dire non ne vous fera pas paraître ingrat / malpoli / indigne, si vous le faites avec assertivité, au contraire, cela vous présentera comme quelqu'un d'affirmé

▪️Poser ses limites, c’est aussi gagner de l’estime auprès des autres (et de soi-même!)


Attention, l'objectif n'est pas de dire désormais non à tout bout de champ ! On connaît le pouvoir du "oui" et de l'engagement pour se mettre en mouvement dans sa vie (la vidéo TED "My year saying yes to everything" est d'ailleurs très parlante sur le pouvoir de l'action).

Comme bien souvent, le tout est dans une question d'équilibre : trouver la bonne balance entre dire oui à tout, même à ce qui vous tire votre énergie vers le bas, vous agace ou ne correspond pas à vos valeurs, et refuser tout par incapacité à sortir de sa zone de confort ou manque d'altruisme.

Cela vous semble clair ? Vous êtes maintenant prêt(e) à apprendre à dire non ? Bien, alors c'est parti !


Oser dire non


Quelques petits conseils de base pour dire non en toute sérénité :

❌ Votre refus n’a pas besoin d’être lié à une contrainte extérieure pour être recevable : dire non parce que vous ne « voulez pas » est valable ! ❌ Un "non" mal assuré pousse l’autre à insister : soyez ferme ! Votre non ne doit pas donner l'impression d'être négociable. Evitez les "je ne peux pas, cela ne te gêne pas?". Tenez-vous en à "je ne peux pas, j'en suis désolé.e". ❌ Vous pouvez adoucir votre refus en proposant un conseil ou une solution alternative. "Je ne pourrais pas venir t'aider, mais je peux te recommander quelqu'un qui pourra t'aider" ❌ Dédramatisez : vous pourrez toujours changer d'avis ensuite ! On a l'impression que dire oui, puis dire non, est signe de manque de fiabilité, de faiblesse, ou d'indécision. Mais cela, c'est dans votre tête. Vous avez le droit, comme tout le monde, de revenir sur une décision après y avoir mûrement réfléchi. Ne restez pas enfermé dans votre réponse par "principe", cela vous coûterait votre liberté.

❌ Ne vous sur-justifiez pas : la justification ouvre la place au challenge de l’autre & vous n’êtes pas coupable en refusant

❌ N’inventez pas de fausses excuses, c’est risqué, vous risquez de vous sentir très mal à l'aise ou de vous faire démasquer. Surtout, la vraie affirmation de soi passe par le fait d'assumer de dire non, quelle qu'en soit la raison !


Technique de CNV* pour dire non avec fermeté et douceur

*Communication Non Violente

1. Accueillez la demande de l’autre. Cela nécessite de sourire, d'écouter l'autre formuler son désir, de poser des questions pour bien comprendre la demande et ce qui est attendu de vous.

2. Analysez la demande. Quel est son niveau d'urgence, son importance pour l'autre, ce qu'il attend de vous exactement, le délai, votre positionnement vis-à-vis de cette demande, etc. 3. Reformulez-la avec votre propre mots, demandez à l'autre si vous avez bien compris. 4. Reconnaissez le besoin de l’autre Votre interlocuteur appréciera que, quand bien même vous refusiez, vous fassiez preuve d'empathie et de compréhension face à son souhait et sa demande.

5. Exprimer vos émotions à refuser "Je suis sincèrement navré et gêné de devoir te dire non, cependant..."


6. Puis exprimez votre refus ! « Je ne pourrais pas », « cela m’est impossible », « je ne souhaite pas… ».


7. (optionnel) Adoucissez votre refus Proposez un conseil au passage ou trouvez une solution gagnant-gagnant, ou une solution de rechange.

N'oubliez pas : Un « non » n’est pas négociable, sinon, il perd de sa valeur ! Pas de panique, vous aurez toujours le droit de changer d'avis ensuite.


Vous voulez un exemple ?


Je vous propose un cas d'application sur 2 situations très courantes de la vie : refuser d'aider un collègue par manque de temps & refuser une soirée par fatigue.


Situation 1 : Tu souhaiterais que je t'aide à relire le rapport avant ta présentation client de demain ? (reformulation de la demande) Je comprends sincèrement ton besoin d'un regard extérieur sur ce projet, et de partir plus confiant à la réunion (connexion au besoin de l'autre) Je me sens cependant embarrassé.e car je suis moi-même sous l'eau (partage de votre émotion), et je ne vais pas pouvoir me dégager du temps pour t'aider car j'ai besoin de prendre du temps pour mes projets (partage de votre besoin)... Je te souhaite que tout se passe au mieux pour toi demain ! (mot gentil pour adoucir)

Situation 2 : Tu fêtes ton anniversaire ce soir au restaurant et tu aimerais que je puisse être présent ? (reformulation de la demande) J'aimerais moi aussi partager ce moment important de ta vie ensemble (connexion au besoin de partage de l'autre). Je suis cependant sincèrement désolé.e, car je suis épuisé.e par la semaine que je viens de passer (partage de votre émotion), et je n'ai pas l'énergie pour sortir ce weekend lors d'une soirée avec beaucoup de monde, j'ai besoin de me reposer (partage de votre besoin).

Mais comme j'aimerais tout de même célébrer, que dis-tu de t'inviter à prendre un verre tou.te.s les 2 prochainement ? (proposition alternative)



Savoir dire "non", c'est gagner l'estime des autres... mais aussi de soi-même !



Vous pouvez découvrir le parcours vidéo-coaching pour Booster sa confiance en soi dans lequel 5 vidéos sont destinées à l'affirmation de soi !


Pour un suivi individualisé, je vous propose un coaching sur-mesure, pour vous détacher du regard des autres et oser pour affirmer, et d'être plus à l'aise dans votre relation aux autres !

Vous pouvez me contactez pour un RDV découverte GRATUIT. N'hésitez par à me suivre sur mes pages LinkedIn ou Instagram 👍 ou découvrir mon podcast.


199 vues0 commentaire