Peur, colère, tristesse... Accueillir nos émotions désagréables et les transcender

Dernière mise à jour : 12 mai

J'avais initialement écris cet article durant la période du confinement de la Covid, mais j'ai eu envie de l'étendre à d'autres situations. De l'étendre à toutes ces fois où l'on se sent triste, en colère, ou dans la peur, et où l'amour & la gratitude peuvent nous donner de la lumière.


Dans nos séances, nombre d’entre vous m’expriment de la peur (de changer de métier, d'oser dire ce qu'ils pensent), de la tristesse (sur une perte, une situation qui ne s'est pas déroulé comme prévue), de la colère (face à leur entreprise qui ne les entends, face à un.e conjoint.e qui n'aide pas à la maison...). Dans ces moments où nous sommes embarqués dans nos émotions désagréables, il est possible de ramener un peu de lumière dans sa vie.


Le rôle de nos émotions : peur, colère, tristesse


La peur

C'est une émotion naturelle, destinée à nous protéger. Elle nous invite à fuir ou à nous battre, face à un danger immédiat (une voiture qui fonce sur vous par exemple ou une personne qui vous agresse). Mais dans nos sociétés, notre peur s'exprime aussi dans des situations imaginaires ou anticipées. Par exemple, il nous arrive fréquemment d'avoir peur :

-pour votre santé, celle de vos proches, de votre conjoint, vos parents ou enfants.

-pour votre travail de salarié ou votre activité d’indépendant ou de chef d’entreprise.

- de dire non et de blesser l'autre. - d'oser exprimer ce que vous pensez vraiment.

- de changer de vie.

Dans ces cas-là, la peur ne nous invite pas à fuir, mais plutôt à nous préserver, à planifier avec prudence, et anticiper pour éviter les problèmes. Là aussi, elle est donc précieuse !



Quant à la colère...

La colère contre un ami qui vous a parlé sèchement. Colère contre votre manager qui a refusé votre augmentation.

La colère d’une maladie qui semble injuste.

La colère contre une loi ou une règle qui nous paraît injuste.

Cette colère aussi est normale. C'est une émotion qui nous permet de défendre notre territoire, d'exprimer nos limites, de s'affirmer face à l'autre, et aussi de réagir quand une situation ne nous convient pas. Là où cela devient embêtant, c'est lorsque notre colère s'exprime dans la violence, l'indifférence, ou l'abandon. Par exemple, au lieu de changer d'entreprise si vous n'êtes pas satisfait de votre rémunération, vous allez alors crier sur votre manager, vous mettre en arrêt maladie, ou bien même cesser d'espérer un meilleur salaire.


La tristesse aussi a une fonction

Elle vous invite à un temps de repli, à prendre soin de vous, et à vous donner du temps, pour digérer, faire le deuil, aller mieux.

En fait, toutes nos émotions ont une fonction bien précieuse ! Si on sait les écouter, les accueillir, et ne pas basculer dans des réactions émotionnelles qui nous desservent !

Ressentir des émotions désagréables n'a rien de honteux, c'est humain.


Je sais que ces émotions sont parfois inconfortables. Elles vous créent une boule dans le ventre et des pensées négatives. On aimerait ne pas les ressentir. Les bloquer.


Mais il ne sert à rien de tenter d’y résister, car les émotions refoulées ressurgissent sous forme de fatigue, de bobos, de maladies et ce n’est pas cela dont nous avons besoin.


Pour autant, accepter son émotion de peur ou de colère ne veut pas dire céder à la panique. Ni ruminer vos pensées négatives, escalader vos scénarios catastrophes, ne parler que du virus et en oublier le reste.


Au contraire, dans des périodes émotionnellement chargées, nous avons cruellement besoin d’être optimisme et de nous encourager, de booster notre système immunitaire (et non pas de nous créer des hormones du stress qui nous affaiblissent), d'accueillir nos émotions et de se demander quel message elles veulent nous donner !


Alors comment vivre nos émotions avec accueil et optimisme?


Une émotion n’a jamais tué personne. Elle n’a jamais fait de mal, tant qu’on ne lui laisse pas prendre le pouvoir. Si vous acceptez de la ressentir dans votre corps, puis de comprendre son message pour vous, alors vous gagnez.


  1. La première étape lorsque vous ressentez une émotion négative, c'est de vous demandez : Quel message cette émotion a pour moi ? Que m'invite-t-elle à faire ?

  2. Ensuite, comprenez que s'il y a une émotion désagréable, c'est qu'il y a de l'amour caché quelque part derrière :

Gratitude

- Si vous craignez pour vos proches, c’est que vous les aimez.

- Si vous êtes en colère contre un ami de vous avoir mal parlé, c'est que vous vous aimez vous-même, et que vous aimez les relations pacifiques, et que vous aimez cet ami (on oubli vite un inconnu qui nous a mal parlé) - Si vous êtes triste suite à une relation qui se termine, c'est que vous aimez le partage, la complicité, la confiance, et que vous aimez l'amour tout simplement !


Eh oui, cette peur, cette colère, ou cette tristesse sont en fait incroyables et belles : elle signifie l’amour dans votre vie !


3. Ensuite, comprenez que s'il y a une émotion négative, c'est qu'il y a une chose pour laquelle vous pouvez être reconnaissant.

- Si vous craignez pour votre travail, c’est que vous êtes heureux d’avoir cette sécurité. - Si vous êtes triste de vous être foulé la cheville, c'est que vous pouvez être reconnaissant que d'ordinaire votre corps vous permette de marcher, et qu'aujourd'hui, le reste de votre corps vous permette de vivre !


L’antidote aux émotions difficile à traverser est la gratitude et l’amour.


Reconnaitre que la peur est le signe que nous sommes gâtés par la vie. Quand votre peur vous traverse, vous pouvez lui répondre :

"Je n’aime pas te ressentir. Tu me procures des sensations désagréables et des pensées négatives. Mais pour autant, je te dis merci, car tu me montres que j’ai une chance incroyable d’être en bonne santé, d’avoir des proches que j’aime, d’avoir un travail, d’avoir un quotidien qui me plait. Sans toi, peut-être que j’oublierai de prendre soin d’eux et de moi-même, de chérir, de célébrer, de savourer. Alors merci"

Dans les jours à venir, je vous propose un exercice de coaching simple…


gratitude

Tous les soirs, avant de vous coucher, faites la liste de 5 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissants aujourd’hui :

- Un rayon de soleil depuis votre balcon.

- Vos enfants ou votre conjoint qui partagent votre vie

- Avoir un travail, ou une activité loisir qui vous plait.

- Votre santé. - Un bon repas cuisiné maison.

- Une session de yoga depuis votre tapis.

Qu’importe, mais prenez le temps de dire merci. Car la vie ne s’arrête que si on laisse la peur nous empêcher de voir ce qui est doux. Découvrez mes accompagnements individuels sur mesure (en ligne ou au cabinet Pari 15e) Vous pouvez prendre RDV pour un call découverte gratuit.


Et si vous préférez avancer en autonomie, découvrez mon pack vidéo coaching sur la confiance en soi et les émotions.


Et aussi, pour bénéficier de conseils coaching hebdomadaires, suivez mes pages Linkedin, Instagram, ou rendez-vous sur mon Podcast.

145 vues0 commentaire